Le combat de l’homme face à la machine ? – Claas Ludwig, Bank underground

A force d’entendre parler d’intelligence artificielle, de big data, d’automatisation, de machine learning, certains finissent par penser que leur emploi est en danger parce qu’un robot va bientôt prendre leur place. Du point de vue de la réflexion, différentes écoles existent : les pessimistes qui pensent effectivement que le rôle de l’homme va disparaître complètement de certaines tâches et les autres pensant que l’homme continuera de superviser la machine. Pour les pessimistes, il y aura du chômage et pour les autres il y aura une redistribution des postes pour les hommes. Bon, pour le moment, on évolue un peu dans le domaine de la spéculation intellectuelle.

Pourtant en finance, on trouve les roboadvisors qui sont utilisés pour le conseil et la décision de gestion en asset management. L’auteur de l’article a rencontré une trentaine d’experts évoluant dans ce domaine de la gestion d’actifs et les a interrogés afin de savoir si l’intervention humaine est encore nécessaire ou si elle va complètement disparaître.

Il ressort que la main ou plutôt l’intelligence humaine est encore très présente. A tel point que le nombre d’employés croît au même rythme que celui de l’automatisation. Tout d’abord, un automate roboadvisor rencontre de nombreuses difficultés dans un environnement réel. La capacité de traiter des tâches non routinières s’accroît, mais elle nécessite de rencontrer un grand nombre de cas d’application pour en comprendre les contours et s’adapter. Autrement dit, en théorie, ça fonctionne tout seul mais pas dans la pratique. Ensuite, il faut maintenir l’implémentation des innovations pour ces robots, qui bien évidemment n’en sont pas capables. Donc, dormez tranquilles… pour le moment !

Lire l’article


Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*