La fin des stratégies 60/40 ?- Aaron Filbeck, All About Alpha

Les stratégies d’allocation 60/40 ont “parfois” déçu. Déçu leurs clients en raison de performances faibles et déçu leurs distributeurs en raison de leur manque de clarté stratégique à expliquer au client final. Car la question réside dans le positionnement du curseur : pourquoi 60 ? Pourquoi 40 ? Parce que ! Et de quoi parle-t-on : titres vifs, fonds, ou ETF et dans quelles proportions ? Donc, ces stratégies mixtes sont complexes à présenter et à gérer. D’où la question de leur génération d’alpha. Tout réside alors dans l’art de définir le benchmark pour la mise en évidence de la surperformance.

En effet, pour les stratégies pures, les indices de référence (il ne faut pas dire comparaison… ) sont assez aisés à déterminer. Mais les indices composites sont plus sioux. Les stratégies 60/40 ne sont pas non plus de la catégorie absolute return. En effet, les stratégies mixtes ne sont par définition pas décorrélées des indices sous-jacents. Pire : lorsque les actions et les obligations sont corrélées, vous pouvez avoir le pire des deux mondes en même temps.
Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*