Peut-on gagner de l’argent avec des structurés ? – Autorité des Marchés Financiers

La réponse est positive quand vous êtes un banquier produisant les structurés. Quand j’ai débuté en finance, un des séniors avec qui je travaillais m’avait confié : “si tu ne comprends pas comment fonctionne un structuré, ce n’est pas surprenant mais tu peux être sûre que le banquier, lui, gagne très bien sa vie avec !”. Cette remarque qui n’est pas du tout politiquement correcte a pourtant titillé l’AMF qui propose cette étude de 32 pages intitulée “l’évolution de la complexité des produits structurés commercialisés en France”. Tout un programme !

A leur apparition, les structurés étaient conçus par des personnes très qualifiées, mais rendant les choses totalement inaccessibles pour la compréhension du client final. L’AMF estime que depuis 2010, la complexité de ces produits va en décroissant, si l’on prend en considération le nombre de mécanismes mis en place. En revanche, le régulateur observe que la complexité des scenarii inclus dans ses produits s’est fortement accrue. L’AMF parle alors de “risque de contournement réglementaire”… C’est moche ! Depuis 2017, le nombre d’actifs sous-jacents simples est également en baisse. Encore plus moche !

Bon, OK, c’est toujours aussi compliqué à comprendre mais gagne-t-on de l’argent avec ces produits ? Tout dépend du sujet de comparaison. Si l’on compare les structurés avec des investissements boursiers traditionnels, seuls 43% des produits assis sur les marchés actions surperforment un fonds indiciel hors dividendes sur le même marché. Mais comme il faut impérativement ajouter les dividendes réinvestis à l’indice de comparaison, seuls 21% des produits surperforment. C’est peu…

Lire l’étude


Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*