Boris Johnson est un homme pressé – Sébastien Jean, CEPII

Dire que le Brexit est une séparation sans précédent est un pléonasme. Ce qui implique que l’après-Brexit sera une pure invention. Alors que nous sommes au lendemain de l’approbation par le Parlement Britannique de la date du 31/01, certains sont tout émoustillés, voire même pressés de signer les papiers. Mais une autre bataille ne fait que commencer. Personne ne peut croire un seul instant que 11 mois suffiront à boucler les négociations. La posture de “l’homme pressé” de Boris Johnson est-elle un bon signal ? Elle donne une position de force à l’Europe. L’on peut également comprendre que le Royaume-Uni soit pressé de ne plus se trouver en face à face avec la Communauté Européenne qui possède, de plus, une maîtrise technique supérieure à la sienne.

Il  n’y a pas que la question des droits de douanes, i.e. les tarifs effectivement appliqués, qui est en jeu. Toutes les démarches d’enregistrement des conformités doivent être vérifiées. Là où des passeports européens existaient, il va falloir réécrire l’histoire. Le coût de telles négociations seront énormes que l’on parle de temps ou d’adaptations de procédures. Même si les deux camps vont se tenir par la barbichette pendant un bon bout de temps, personne n’a finalement intérêt à ce que l’autre ressorte affaibli de ces échanges. Enfin, les US étant en mode protectionnisme à fond, Boris Johnson a un pouvoir de négo proche de zéro avec Trump. Va pas avoir une vie facile ce monsieur au cours des prochains mois.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*