Du pétrole ou pas ? – Mona Naqvi, Indexology

L’exclusion divise les investisseurs. En effet, ceux-ci peuvent décider de ne pas investir dans un ou plusieurs secteurs afin d’être conforme à leur politique d’investissement durable. Oui, mais alors quid du benchmark ? Exclusion ? Pas exclusion ?

Le principe fondamental décrit dans cet article est puissant. Ce n’est pas parce que vous investissez dans les pétrolières que vous ne pouvez pas être “durable”. En effet, si vous n’investissez pas dans dans ces secteurs, d’autres investisseurs le feront à votre place. Même chose pour les banques qui refusent de financer les compagnies pétrolières. Le projet sera financé par une autre banque. Alors, vous pouvez investir dans ces secteurs et choisir de siéger aux assemblées et jouer votre rôle d’actionnaire en vous opposant aux résolutions qui ne vont pas dans le sens que vous souhaitez.

La question est ensuite de savoir si une exclusion a un impact sur les cours des actions concernées. Autrement dit, est-ce que vous ‘ratez” une partie de la performance si vous excluez les pétrolières de votre univers d’investissement ? Même question pour les indices qui vont déclencher la réplication par les ETF green. L’article compare le S&P 500 carbon efficient au S&P 500 classique depuis janvier 2017 : il n’y a aucune différence entre les deux. Mais… nous n’avons pas le recul historique nécessaire afin de juger de la validité statistique d’une telle comparaison.

Et puis après tout… peut-être, dans quelques années, les pétroliers seront-ils les principaux leaders de la transition énergétique ?

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*