Et la mère de famille dans tout ça ? – Barbara Stewart, CFA Institute

O tempora, o mores ! On parle toujours de la gestion “en bon père de famille” mais les femmes ont voix au chapitre aussi, me semble-t-il. Alors comment les femmes gèrent-elles leur patrimoine ? L’auteure a questionné plus de 800 femmes ayant un patrimoine afin de connaître leur profil d’investisseures (un mot qui n’existe pas au féminin d’ailleurs comme me le fait remarquer mon correcteur orthographique). Les femmes sont, selon elle, plus sensibles aux histoires et aux expériences vécues qu’à la performance intrinsèque d’un produit financier. Elles sont aussi plus demandeuses d’explications que les hommes. La question se pose alors dans un entretien “financier” où une femme et un homme sont présents : quel type de communication faut-il déployer ?

Il semblerait aussi que les femmes soient plus adverses au cash que les hommes : elles acceptent moins facilement d’être sous-investies. L’explication serait : les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes et de facto, ont besoin de rendements plus longtemps que leurs congénères masculins. Ce point est surtout valable pour les pays où la capitalisation est importante pour les retraites.

Toujours selon cet article, les femmes sont plus sensibles aux problématiques qui les touchent directement. C’est-à-dire ? Elles se sentent particulièrement concernées par les questions sociétales : les enfants, la santé, la parité, la justice notamment. Elles pourraient alors être plus sensibles aux propositions d’investissements durables.

Enfin, dernier point et non des moindres, les femmes auraient une meilleure compréhension des risques dans lesquels elles investissent. Ne pas conclure qu’elles veulent prendre plus de risques en investissant. Ceci ne serait d’ailleurs pas cohérent avec leur préférence pour les stratégies de long terme. Un autre pan de la finance comportementale s’ouvre à nous…

Lire l’article


Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*