Il y a de l’alpha sur les marchés US ! – Berlinda Liu, Indexology

SPIVA = S&P Indices Vesus Active. Ce SPIVA fournit, pour un indice donné, la proportion de gérants actifs qui sont capables de battre leur indice. Il est donc ici question du nombre des gérants US qui surperforment. Petit récapitulatif 2019 : prenez des indices US qui montent, montent, montent, vous obtenez une vol qui baisse, baisse, baisse. Donc, comment voulez-vous que des gérants actifs puissent correctement exprimer leur talent dans un tel contexte boursier ? Donc, de façon peu surprenante, la part des gérants qui surperforment a encore diminué sur certains indices US. Si l’on prend l’indice le plus large, i.e. le S&P Composite 1500, la part des “surperformeurs” est de 29% à mi 2019 vs 31% fin 2018. Les large caps sont majoritairement responsables de cette absence de discrimination. Mais… 

Il faut aller chercher la valeur là où elle se trouve. De ce fait, les gérants ayant la capacité à investir sur les mid et les small caps ont franchement retrouvé le sourire. Jugez plutôt : 64% des gérants small caps ont surperformé à mi année alors qu’ils n’étaient que 32% fin 2018. Un peu moins spectaculaire mais tout de même parlant : 64% des gérants mid-caps ont surperformé mi 2019 vs 54% fin 2018. L’auteure justifie cela par l’absence de performance des indices mid et small sur la période. Il y aurait même un tilt supplémentaire en ajoutant le style croissance.

Lire l’article


Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*