BCE : on n’est pas sorti de l’auberge ! – Béatrice Mathieu, Xerfi Canal

La Rédactrice en Chef de l’Express pose LA question concernant toutes les banques centrales actuellement : la BCE est-elle réellement indépendante ? J. Powell est soumis à la même question. La BoJ n’y échappe pas non plus. Cette vidéo explique simplement que la politique non-conventionnelle de la BCE a plus de chances de durer que de s’arrêter, au-delà même des dernières annonces faites par Mario Draghi avant son départ. Mais il faut également comprendre que l’indépendance de la banque centrale européenne concerne sa prise de décisions en fonction de l’environnement économique de la zone Euro. Sa position est peut-être différente de celle de la Fed actuellement. En effet, on plaisante à moitié lorsque l’on dit que Donald Trump doit harceler Powell au téléphone pour qu’il fasse ce qu’il demande.

On éprouve plus de difficultés à imaginer la même situation de notre côté de l’Atlantique. Christine Lagarde n’a probablement pas les dirigeants politiques tous les jours au téléphone. Mais elle chapeaute les banques centrales “régionales”, i.e. des différents pays membres de l’Euro, qui lui remontent les informations économiques et financières. Ainsi, nous ne mentionnerons que l’un des arguments avancés par Béatrice Mathieu pour le prolongement durable de la politique non-conventionnelle : l’endettement public élevé de pays tels que la France ou l’Italie qui bénéficient de taux nuls ou négatifs. Le service de ces dettes est allégé et permet de ne pas grever la croissance économique de ces pays au-delà des aspects économiques déjà opérants. Cela ne va arranger ni les banques, ni les assureurs ou mutuelles françaises.

Regarder la vidéo


Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*