Nous avons testé pour vous… ACATIS – Nathalie Renson, The Daily Finance

La société de gestion allemande Acatis présentait hier son fonds d’actions allemandes offensif nommé Acatis Aktien Deutschland ELM. Excellent timing alors que nous partagions deux articles d’analyse sur la conjoncture allemande la semaine dernière, l’un d’eux suggérant notamment le bottoming de la conjoncture allemande. A noter que ce matin, l’Allemagne publie une croissance de son PIB de 0,1%, ce qui lui évite de basculer officiellement en récession. Alors faut-il s’intéresser aux actions allemandes ? Comme toujours, la sélection du fonds est très importante.

Le Dax affiche +25,16% de performance depuis le 1er janvier à ce jour. Alors, un regard rapide pourrait inciter à faire deux constats hâtifs : d’une part, le marché actions allemand n’est pas du tout corrélé à la croissance sous-jacente du pays et d’autre part, le marché actions allemand est très cher. Erreur de débutant ! Méfiez-vous des jugements à l’emporte pièce. Par ailleurs, les indices allemands ne sont pas constitués que de bancaires, d’automobile ou de cycliques qui n’exportent qu’en Chine.

A l’inverse, les valeurs qui ont tiré la croissance des indices allemands sont peu nombreuses (SAP par exemple ou Adidas qui affichent +45% en ytd). Le P/Book du Dax est de 1,6x, ce qui n’est ni bradé ni excessif. D’autres constats peuvent être faits : le style Value n’a pas fonctionné depuis juillet 2018 et les small caps non plus. Sur ce dernier point, on notera que les small caps ont amplement sous-performé sur les principaux marchés : US depuis 18 mois, Europe depuis 2009. Toutefois, elles ont bien fonctionné en Allemagne depuis 2009. Ce sont les cycliques qui ont sous-performé en Allemagne depuis janvier 2018. Concrètement, cela signifie que certains segments des marchés actions sont en retard sur les autres.

Alors prudence ! Il y a toujours une bonne raison pour expliquer le retard d’un segment de la cote. Dans le cas présent, le refus des investisseurs de prendre des risques sur la question de la liquidité est essentiel. Cela ne les empêche pas d’aller sur des actifs illiquides pour autant mais mobilisant moins de capital dans les ratios prudentiels. Pourtant, le nombre des small caps en Allemagne a beaucoup augmenté en 2019, grâce aux introductions bourse. Mais le recul nécessaire pour estimer le parcours d’une action en bourse est alors impossible.Donc, à ce stade, nous remarquons un marché actions allemand pas hors de prix, avec des segments affichant un retard de valorisation, le tout dans un contexte macro moins déprimé que prévu. 

Le fonds Acatis Aktien Deutschland ELM est un fonds Value, spécialisé sur les valeurs allemandes, avec une préférence pour les small caps, bottom up, affichant 16 années de track record et un actif de 100 M Eur. Voilà pour l’idée générale. Plus en détails, ils viennent de recruter un gérant spécialisé dans les small caps : Christoph Gebert. Leur filtre va sélectionner essentiellement des valeurs de qualité : ayant un business model robuste, un bon management et une valorisation attractive. Les gérants pourront prendre le temps d’attendre qu’une valeur éligible voit son cours baisser avant de l’entrer en portefeuille. Toutefois, cela signifie que les gérants peuvent acheter des valeurs de croissance, à condition que celles-ci soient sous-valorisées. La durée de détention des lignes est de 3 ans. Le portefeuille est concentré sur 30 à 40 positions. Chaque ligne sera pondérée selon son degré de sous-valorisation à l’entrée en portefeuille. A noter aussi que la position cash du fonds peut être assez importante : en raison de l’univers d’investissement (smid) et aussi en raison du degré d’attrait que présente le marché actions.

Le fonds n’est pas benchmarké car il peut aller sur toutes les tailles de capitalisations allemandes. A l’instar de tous les gérants de conviction, stock pickers, l’équipe de gestion verra d’un bon oeil la volatilité sur les marchés. En effet, celle-ci autorise la discrimination entre les différents titres et permet au gérant de s’exprimer dans sa sélection de titres.

Donc, à suivre…

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Nathalie Renson
A propos de Nathalie Renson 40 Articles
En tant qu’investisseur sur les marchés financiers, Nathalie Renson est toujours en quête d’informations financières et souhaite les partager. C’est pourquoi elle contribue à The Daily Finance. Analyste equities au début de sa carrière, puis sur les marchés obligataires, Nathalie a ensuite géré plusieurs fonds en multigestion, notamment.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*