Les voitures volantes vont bientôt atterrir à Wall Street – Alexander Davis, Pitchbook

Non, nous n’avons pas fumé la moquette pour écrire cet article. Le chinois EHang, qui produit des véhicules de transport de personnes, volants et autonomes, souhaite s’introduire en bourse à Wall Street. Car, pour les actionnaires, demain est aujourd’hui. Pas de doute, nous sommes en pleine disruption. Ne cherchez pas de profits mais plutôt des pertes (5,3 M USD) pour le S1 2019. Et le chiffre d’affaires de l’entreprise, résultant de la vente de drones, devrait être en baisse cette année. Il faut dire que l’utilisation des drones chinois est, depuis quelques jours, interdite pour l’administration américaine.

La firme chinoise n’est pas seule sur ce segment des véhicules volants. L’allemand Lilium propose également des taxis volants autonomes. Cette solution permettrait effectivement d’adresser la question de l’engorgement des voies terrestres. L’aérien pourrait dans un premier temps concerner essentiellement les livraisons d’objets. Ce secteur d’investissement est déjà bien connu des VC puisque, en 2018, plus de 460 M USD ont été levés par des fabricants de drones ou de véhicules aériens. A ce jour, le montant maximum levé en VC pour un projet en particulier est de 75 M USD. Si EHang obtient le visa de la SEC, il serait alors le premier à devenir public. Cette entreprise chinoise a déjà levé 95 M USD en VC.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*