-230 Mds USD sur les fonds actions… – EPFR et The Daily Finance

… et + 481 Mds USD sur les fonds obligataires… et c’est pas fini ! Le ralentissement économique des Etats-Unis, tant annoncé, se profile de plus en plus nettement semaine après semaine. De ce fait, les investisseurs attendent d’autres largesses de la part des banques centrales, largesses qui font baisser les taux. Bref, on ne s’en sort pas de cette spirale ! Et cela ne fait, en aucun cas, faiblir les flux à destination des obligations au sens large. Les investisseurs sont donc masochistes. La preuve en image :

Source : EPFR Global

La semaine dernière a encore été le théâtre de rachats sur les fonds actions à hauteur de 6,5 Mds USD. Même si le rythme ralentit, le solde des transactions sur les fonds equities est toujours négatif. Et encore, ces chiffres seraient aggravés si l’on retirait la contribution toujours positive de 2,4 Mds USD, elle, des fonds en investissement durable. Cette dernière classe de fonds vient d’ailleurs de franchir un nouveau record de collecte.

Les fonds actions émergentes ne contribuent pas, il faut bien le reconnaître, à améliorer la situation avec 24 semaines consécutives de décollecte. En effet, la tendance de la collecte sur cette classe d’actions s’est inversée à la fin du mois de février.

Source : EPFR Global

La dernière semaine de septembre s’est achevée dans le rouge pour les fonds actions comme nous l’avons déjà dit : la décollecte sur les US et l’Europe a compensé les flux positifs sur le Japon, l’Australie et les fonds globaux. La banque centrale du Japon est attendue comme particulièrement active dans l’optique de compenser l’éventuel impact négatif de la hausse de la TVA (si celle-ci intervient). D’où les flux sur les actions japonaises. Les fonds actions européennes sont impactés négativement par l’Espagne, l’Allemagne et la France. Seuls les fonds Pays-Bas collectent.

Ci-dessous un zoom sur les fonds actions dividendes. Hormi sur les US, pour le moment, ils ne servent pas de remplaçants aux fonds obligataires.

Source : EPFR Global

Alors que la classe globale des fonds obligataires était bien partie pour battre le record de collecte de 2017, la diminution de l’appétit pour le risque a entraîné une décollecte des fonds de dette émergente et des fonds de HY. Ce sont les fonds obligataires US qui ont donc raflé la mise.

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*