Les fonds Investment Grade vont-ils poser problème ? – Shelly Antoniewicz et al, ICI

La BIS (Bank for International Settlements) a fait porter l’attention des investisseurs sur les fonds IG. En effet, la part de ces fonds investis sur des émetteurs notés BBB- serait passée de 20% en 2010 à 45% en 2018. L’interrogation est alors : que se passera-t-il si une part importante de ces émetteurs BBB- passe en territoire High Yield ? Ces fonds se retrouveraient alors en situation de vente forcée, impliquant une baisse des prix importantes, voire même si l’on pousse l’exercice, une crise de liquidité. L’association américaine des asset managers (ICI) se dresse contre cette assomption de la BIS. En Europe, nous avons un “truc relou” qui s’appelle l’ESMA et qui impose justement des stress tests de liquidités des fonds. Donc, nous avons l’habitude de ce genre de communication. A quand les mêmes lourdeurs réglementaires d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique ?

Lire l article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*