Il s’en est passé des choses cet été… – EPFR Global et The Daily Finance

… mais les grandes tendances sur les fonds n’ont pas changé. Alors, cet été : nous avons vu la Fed baisser ses taux, John Bolton faire ses caprices, Trump faire la girouette entre amis et ennemis, la croissance allemande qui a du plomb dans l’aile, l’Argentine faire faillite ou presque, la courbe des taux US s’inverser, les taux européens devenir négatifs les uns après les autres.

Courant juillet, nous nous étions interrogés quant à une inversion de la rotation des allocations d’actifs. Disons que cette inversion de tendance a fait “pschit” avec une collecte soutenue pour les bonds et une décollecte presque aussi soutenue pour les actions. Voilà… tout est dit ! Le reste est accessoire. Au 28 août 2019, les actions ont perdu 222 Mds USD d’actifs et les fonds actions ont gagné 437 Mds USD en year to date. Les fonds monétaires ont fait le yoyo suivant les semaines mais sont globalement collecteurs. Et, et, et… la seule classe actions qui soit en collecte nette est celle des fonds ISR/ESG. Gageons que cette tendance se renforce. Les fonds actions Japon ont eu un léger sursaut positif. Ceci doit rendre les gérants actions US envieux car eux continuent de subir des rachats, quelque soit la taille de capitalisation considérée.

Les fonds actions émergentes continuent de pâtir des tensions commerciales entre les US et la Chine. Les tensions politiques à Hong Kong ont aussi entaché la collecte. Pourtant le poids de la Chine s’est accru dans les allocations des gérants actions globales.

Source : EPFR Global

Evidemment, les fonds actions Europe continuent de subir des rachats. Il faut dire aussi que le contexte n’est guère attractif : l’Allemagne ralentit, le UK s’a jamais été aussi proche d’un no-deal brexit, l’Italie a fait un virage politique en quelques jours. En Europe, les investisseurs continuent d’abandonner les financières, qui sont dans la tourmente avec des taux toujours plus négatifs, pour s’orienter vers des fonds IT.

Source : EPFR Global

En dehors de ces aspects, les allocations demeurent très défensives avec des recherches sur les utilities, les télécoms et l’immobilier. De plus, ces valeurs profitent généralement dans un contexte de baisse des taux.

Sinon, de façon peu surprenante, les fonds or continuent de collecter. Ceci fait suite au rebond du prix de l’or depuis mai. 

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*