Crypto-actifs : qu’en penser ? – Pablo Rotelli, BSI Economics

Une monnaie doit être non volatile pour servir d’étalon dans les transactions. Les crypto-actifs ne sont donc pas éligibles selon ce critère pour être une monnaie. Cette volatilité des crypto-actifs leur retire aussi la possibilité d’être un placement, sauf à avoir le coeur bien accroché. Sa volatilité incite à ne pas détenir cet actif dès lors que sa valorisation baisse. Là, en revanche, rien de neuf : l’incitation à ne pas détenir un actif volatil n’est pas propre aux crypto. D’où les stablecoins. Certains s’indexent à une monnaie déjà existante. D’autres se collent à un panier d’actifs. Enfin, la troisième catégorie ne peut pas être convertie, son prix s’ajustant sur la quantité de coins en circulation décidée par l’émetteur de ce coin. Donc, les deux premières formes de stablecoins ne servent à rien. Mieux vaut, en effet, détenir la monnaie de référence ou les actifs sous-jacents. La troisième forme pose la question de la confiance que l’on porte à l’émetteur de la stablecoin. Les banques centrales font parfois des erreurs (comme Trichet) mais elles portent la confiance de tous les acteurs. Toujours est-il que ces crypto-trucs vont être abordés au G7 de la Finance.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*