Les entreprises et l’extra financier – Medef, Deloitte et EY

La fameuse DPEF, comprenez déclaration de performance extra financière pour les entreprises, a été mise en oeuvre il y a un an. C’est donc le moment du 1er bilan. Le premier constat effectué est celui d’une phase de transition, qui finalement n’a rien de surprenant. La majeure partie des entreprises n’ont pas de démarche aboutie. L’étude note aussi une sorte de “free-ride” au niveau de l’intégration du plan de vigilance, ou de l’intégration de la cartographie des risques, ou de l’approche de la corruption, ou encore plus de l’évasion fiscale.

Cette DPEF donne aussi lieu à une inflation conséquente de la quantité d’informations publiées. Là non plus, pas de surprise. C’est même l’effet exactement escompté. Donc, nombreuses sont les entreprises qui se mobilisent pour la DPEF et le RSE, à des niveaux et à des fonctions diverses. Le modèle d’affaires est généralement présenté en début de document de référence, souvent sous forme de schémas, didactiques, pratiques.

L’étude du Medef réalisée par Deloitte et EY, fait alors quelques propositions à l’issue de ce bilan : simplification des communications mais avec une exhaustivité forte, détailler les liens entre le modèle d’affaires et les ODD, améliorer la cartographie des risques, montrer la cohérence des démarches, la robustesse des performances et des indicateurs retenus et présentés, enfin, montrer que la stratégie est en accord avec la définition des objectifs. 

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*