Combien l’obligataire a-t-il collecté en ytd ? – EPFR Global et The Daily Finance

300 Mds USD depuis le début de l’année, jusqu’à fin juin ! Et toujours la bérézina sur les fonds actions. Rien n’y fait, même pas les poignées de mains échangées lors du G20 entre les US et la Chine. Seuls les fonds actions or et investissement durable continue de collecter, tendance observée depuis déjà quelques semaines. Le mois de juin n’aura donc pas permis d’inverser la tendance.

Pourtant, les marchés actions sont globalement bien orientés, signe que finalement les actifs risqués n’ont pas épuisé leur potentiel de valorisation. Le trou d’air du mois de mai a été complètement rattrapé. Alors, comment les gérants actions se comportent-ils ?

Source : EPFR Global

Malgré les rachats subis par les fonds actions, les gérants ont un niveau de cash qui demeure faible. Gageons que ces gérants-là n’ont pas de soucis d’actifs illiquides dans leurs portefeuilles liquides ! Les gérants obligataires ont plus de cash en portefeuille que les gérants actions, peut-être en raison d’un manque d’opportunités.

Les fonds actions émergentes ne tirent pas non plus profit de la rencontre entre Trump et Jinping, hormis certains fonds chinois actions A en raison de leur entrée dans certains indices. Comment ces fonds chinois ont-ils adapté leur profil d’investissement ? De façon peu surprenante, les profils sont restés défensifs comme en atteste le graphe ci-dessous, en remontant la pondération sur les services de télécommunications ainsi que sur les biens de consommation.

Source : EPFR Global

L’Arabie Saoudite a encore collecté 500 M USD suite à son changement de statut de marché frontière à marché émergent. Au Brésil, le Président Bolsonaro récemment élu peine à rassurer les investisseurs. D’où des rachats depuis 5 semaines.

Sur les marchés développés, la semaine passée a été marquée par une collecte sur les fonds actions Europe, à hauteur de 30 Mds USD. Bien évidemment, ce mouvement de flux positifs a été déclenché par les perspectives de QE de la part de la BCE. Les fonds actions France en ont profité également.

Les fonds actions US en enregistré, de leur côté, de légers rachats. Le graphe ci-dessous montre le comportement des investisseurs retail sur ces fonds actions US. La courbe rouge donne le niveau de la valeur liquidative de ces fonds en agrégé et les histogrammes bleus donnent les flux sur ces fonds d’Amérique du Nord. Si les investisseurs sortent massivement lors des périodes de replis des valorisations, ils ne reviennent pas non plus lorsque les valorisations repartent à la hausse.

Source : EPFR Global

Du point de vue sectoriel, les fonds or ont collecté en raison du franchissement du seuil de 1400 USD/once de la part du métal jaune. Toutefois, ce niveau de valorisation est encore fragile. Les fonds énergie sont aussi attractifs pour les investisseurs, en raison d’interrogations quant à l’approvisionnement des marchés consécutif aux tensions entre les US et l’Iran.

Pour en savoir plus sur notre partenaire EPFR Global, merci de renseigner ce formulaire:

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*