Le risk-off des portefeuilles continue – Nathalie Renson et EPFR Global

La dernière semaine du mois de mai n’aura pas démenti la tendance des précédentes semaines concernant les flux sur les fonds à travers le monde : sauve qui peut sur les actions pour se mettre sur l’obligataire défensif. Les fonds monétaires ont capté 12,8 mds USD de collecte. Les fonds alternatifs ont perdu 321 M USD de flux et les fonds mixtes 1,8 Mds USD. 

Une fois encore, les fonds actions qui ont réussi à collecter en global sont les fonds d’investissement responsable et les fonds actions dividendes, même si ce rebond de collecte se lit mal sur ce graphe à longue échelle de temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : EPFR Global

Les fonds actions émergentes ont bien évidemment pâti des sempiternelles tensions commerciales sino-américaines, notamment sur la zone Asie hors Japon. Les fonds actions Chine sont les plus touchés. Le tableau qui suit montre l’évolution de la pondération des différents pays émergents dans les fonds actions globaux émergents depuis 19 ans. La Chine était absente du top 10 en 2000. Elle occupe le 1er rang incontesté depuis 2009. L’Asie est très fortement représentée au travers de la Chine, de Taïwan, de la Corée du Sud et de l’Inde. La pondération du Brésil a régressé.

 

 

 

 

 

 

Source : EPFR Global

Au sein des marchés actions développés, les fonds actions US ont franchi la barre des 50 Mds USD de rachats en 2019. Notamment, sur les fonds large caps US, la décollecte a représenté la moitié de mouvements. Les fonds actions japonais ont, pour leur part, interrompu le processus de décollecte la semaine dernière, suite à une publication meilleure que prévue pour la croissance de l’économie. Du point de vue sectoriel, les fonds énergie décollectent depuis 12 semaines sans interruption. La forte baisse du prix du pétrole explique cela.

Pour les fonds obligataires, le mode risk-off est également de rigueur. La collecte est positive en Europe, aux US, en Asie-Pacifique et sur les fonds globaux. Les investisseurs en fonds obligataires sur les marchés émergents ont préféré, une fois encore, les supports en hard currency. Les marchés frontières ont aussi attiré les flux. Ci-dessous un zoom sur la collecte des fonds obligataires américains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : EPFR Global

Pour en savoir plus sur notre partenaire EPFR Global, merci de renseigner ce formulaire:

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...
Nathalie Renson
A propos de Nathalie Renson 35 Articles
En tant qu’investisseur sur les marchés financiers, Nathalie Renson est toujours en quête d’informations financières et souhaite les partager. C’est pourquoi elle contribue à The Daily Finance. Analyste equities au début de sa carrière, puis sur les marchés obligataires, Nathalie a ensuite géré plusieurs fonds en multigestion, notamment.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*