Les plus résilients sont les grands gagnants – Martin Hint et al, Mc Kinsey

“Les ralentissements économiques sont impossibles à prévoir alors qu’ils sont aussi probables que le lever du soleil”. C’est exact et c’est énervant. La meilleure option est alors de se préparer à l’arrivée de ce ralentissement. Mc Kinsey a procédé à l’analyse des stratégies implémentées par ses clients, cotés en bourse, en matière de gestion des périodes de crises. Lors du dernier ralentissement économique, le cabinet a noté que 10% de ses clients avaient mieux résisté que leurs concurrents. Quelles sont les caractéristiques de ces “résistants” ? Tout d’abord, ceux qui sont capables de générer un rendement total excédentaire pour l’actionnaire. Autrement dit, ceux qui sont les plus rentables, i.e. ayant un rendement total supérieur à 7%. En période de crise, une fois ce seuil de 7% franchi, le rendement pour l’actionnaire est quasi stable ou, du moins, ne diminue pas autant que celui des autres.

Le commentaire se poursuit en insistant sur la résilience des profits opérationnels de ces entreprises. Comment cela est-il rendu possible ? Un bilan sain et désendetté en période de croissance, qui permet notamment de procéder à des acquisitions opportunistes pour rebondir plus rapidement en sortie de crise. Si ces entreprises résilientes ne “tiennent pas le marché” mieux que les autres, elles sont toutefois beaucoup plus flexibles et réactives que les autres. Selon Mc Kinsey, la digitalisation – la vraie – des business permet aussi de prendre de l’avance dans les retournements de cycles. Cette caractéristique se retrouve chez les plus résilients.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*