Quels facteurs ont le mieux performé ? – Hitendra Varsani et Waman Virgaonkar

Au T1 2019, sur les actions, il ne fallait pas être “value”, ni “low vol”, ni rendement. Le facteur taille a été neutre sur cette période. En revanche, il fallait être “qualité” et dans une moindre mesure “momentum”. Revoyons la scène au ralenti : le début de l’année s’est fait dans un climat plus serein suite au mouvement de la Fed fin 2018. Les allocations se sont alors adaptées afin d’être plus réactives et profiter du rebond au cours du mois de janvier. Puis, une nouvelle rotation s’est mise en place en février sur les marchés actions. Le facteur value en a fait les frais, partout dans le monde. Les valeurs à faible volatilité n’ont pas profité non plus de cette rotation. Autre intérêt de cet article : une matrice des corrélations entre les différents facteurs qui ressortent assez faibles sur la période. Ceci montre l’intérêt d’avoir été diversifié dans un tel contexte de marchés. Quelles anticipations pour le T2 ? MSCI anticipe que si l’environnement macro s’obscurcit, le facteur qualité devrait tenir encore une place relative importante au sein des allocations.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*