Les fonds actions émergentes ne collectent plus non plus ! – EPFR Global et The Daily Finance

Au cours de la dernière semaine du mois de mars, les flux ont continué de se porter sur les fonds obligataires qui affichent 125 Mds USD de collecte depuis le début de l’année. Les fonds actions poursuivent leur mouvement de décollecte avec 70 Mds USD sur la même période, à raison de -12 Mds pour la dernière semaine de mars. Les fonds mixtes ont perdu plus de 2 Mds USD.

L’Europe est la zone qui souffre le plus depuis un an. Les fonds d’Amérique du Nord résistent tant bien que mal. Plus récemment, les fonds actions émergentes marquent le pas. Cela fait effectivement 3 semaines que cette classe de fonds est en décollecte. Plus précisément, les actions Asie ex Japon affichent la plus forte décollecte en absolu et les actions EMEA en pourcentage de l’actif. Cette dernière zone est ainsi fortement impactée par le repli des actions turques. Le résultat des élections municipales dans ce pays peut perturber les marchés actions et inciter les investisseurs à alléger cette position dans leurs allocations.

En Asie, les fonds actions chinoises et actions coréennes sont aussi négativement impactés par les incertitudes quant à la croissance économique sous-jacente. Toujours en Asie, les fonds actions Japon sont toujours tirés par les ETF en actions domestiques, sous l’impact de l’action de la Banque du Japon.

Aux US, la tendance également devenue négative tant sur les fonds traditionnels que sur les ETF se confirme durant la dernière semaine de mars. A noter que le segment de la clientèle grand public sur les fonds actions US est en décollecte depuis 91 semaines. Seuls les fonds ayant une gestion Investissement Responsable affichent une collecte nette positive depuis 10 semaines.

En Europe, la classe des fonds actions France est toujours en zone de décollecte. Les fonds actions UK ont enregistré un pic de rachats lors de la dernière semaine. L’explication réside peut-être dans la part du UK dans les allocations des investisseurs US.

On notera que les actions UK sont plus souvent détenues par des gérants US que Européens. A l’inverse, les actions allemandes et françaises sont plus fréquemment logées dans les fonds des investisseurs européens.

Du point de vue sectoriel, les fonds investis sur les valeurs financières ont subi des rachats importants en raison de hausses de taux repoussées par les différentes banques centrales. La compression des marges de ce secteur économique, ainsi que les réglementations et les évolutions technologiques font anticiper aux investisseurs finaux des difficultés, les conduisant à alléger les fonds investis sur ce secteur.

Concernant le monde obligataire, la dernière semaine de mars a été marquée par deux événements majeurs : le retour du bund 10 ans en territoire négatif et l’inversion de la courbe des taux US. Toutes les zones géographiques ont enregistré des collectes croissantes sur les classes obligataires.

Les performances des fonds high yield et dette privée sont proches, au regard du graphe précédent. La dislocation du marché HY intervenue au T4 2018 est à présent un mauvais souvenir pour les investisseurs. Cela ramène progressivement les investisseurs vers cette classe d’actifs mais le mouvement est trop marginal pour provoquer une inversion de tendance de la collecte. Les fonds HY Emerging Markets sont très populaires et collectent depuis 12 semaines. En Europe, la collecte est positive depuis 5 semaines. Les chiffres sont toutefois ralentis par les rachats sur les fonds obligataires UK.

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*