Les fonds obligataires mènent la danse – EPFR Global et The Daily Finance

Voici que le premier trimestre s’approche de son terme. Depuis le début de l’année jusqu’à la semaine dernière, les fonds obligataires ont collecté 118 Mds USD selon EPFR Global. Sur la même période, les fonds actions ont perdu 60 Mds USD, alors pourtant que les marchés sont bien orientés. Le dernier mouvement d’une telle ampleur pour les fonds obligataires date de 2016. Pour la semaine qui vient de s’achever, les fonds actions ont abandonné 20,6 Mds USD alors que les fonds obligataires ont collecté 12 MDS USD. La rotation en faveur des bonds se renforce donc semaine après semaine, si l’on se réfère à notre dernier article du lundi 18 mars. Les fonds mixtes ont perdu 1,6 mds USD. Le monétaire a collecté 58 MDS USD.

D’octobre 2018 à mi-février 2019, les actions émergentes ont capté 50 Mds USD et les actions des pays développés ont perdu 150 Mds USD de flux. Mais cette rotation en faveur des marchés émergents est en passe de s’achever pour de bon, après 5 semaines de décollecte. Même les fonds investis sur des pays mettant en place des réformes, tels que le Brésil ou l’Afrique du Sud pris isolément, ne parviennent pas à retenir ces flux sortants. La rencontre entre le Président brésilien Bolsonaro et Donald Trump n’a pas envoyé les signaux suffisants pour maintenir les investisseurs en place. La configuration est tout de même très éloignée d’une sortie panique. Il y a néanmoins encore un peu d’appétit pour les fonds globaux émergents, plus précisément sur les BRIC. 

Cette rotation ne s’effectue pas en faveur de l’Europe qui en est à 10 semaines de décollecte sur 11 semaines. Ni pour les actions japonaises qui enregistrent leur plus longue période de décollecte depuis le T2 2016. A noter la poursuite de la décollecte des fonds actions France et Espagne. Petite surprise : les fonds actions italiennes collectent depuis 3 semaines.

Ne nous y trompons pas : le pic de collecte pour les actions japonaises peut être totalement attribué aux interventions de la banque centrale japonaise qui se porte acquéreuse d’ETF domestiques. Et malgré le rebond de collecte observé sur les fonds actions US la semaine du 13 mars, les fonds actions US ont perdu 13,1 Mds USD au cours de la semaine dernière. Ainsi, les ETF actions US étaient en décollecte au cours de la semaine du 20 mars, sous le poids des prises de bénéfices. On notera toutefois une surperformance des fonds gérés sur les styles US-croissance versus le style value, quelle que soit la taille de capitalisation considérée.

Du point de vue sectoriel, on enregistre un repli des flux sur les fonds investis sur les valeurs cycliques : financières, industrielles et énergie pour quelques centaines de millions d’USD. Ceci fait suite à la confirmation de la perception du ralentissement économique et confirme la meilleure collecte du style croissance.

En revanche, les fonds investis sur les valeurs télécoms, immobilières et infrastructures ont collecté. Les fonds investis en valeurs technologiques sont toujours affectés par les potentielles représailles des régulateurs ou des Etats, concernant la fiscalité ou les atteintes à la concurrence. Ainsi, depuis le début du T4 2018, les rachats sur ces fonds s’élèvent à 14 Mds USD. Un autre secteur qui souffre aussi de rachats est celui des fonds sur la santé et les biotechnologies, en raison de menaces réglementaires. L’annonce faite par Biogen d’interrompre des essais cliniques de phase 3 sur la maladie d’Alzheimer a aussi pénalisé ce secteur.

Enfin, sur les fonds obligataires, comme nous le précisions en préambule, la collecte ne cesse de se renforcer de semaines en semaines, quelque soit la zone géographique considérée : globaux, US, Europe et EM. La région Asie-Pacifique est toujours bien placée dans la mesure où les investisseurs n’anticipent plus de hausse des taux US d’ici à la fin de l’année.

Les investisseurs sont toujours à la recherche de fonds HY, entraînant une collecte de 3,2 Mds USD au cours de la dernière semaine. Cela les distingue des fonds mixtes qui n’ont pas affiché de collecte depuis juin 2018. Les fonds de dette privée ne sont pas à la fête non plus malgré un fort rebond de leurs performances au cours des dernières semaines.

En Europe, on pourra faire état de la même surprise quant à la collecte des fonds obligataires italiens que pour celle des fonds actions. Les investisseurs estiment probablement que la BCE est en soutien et que la situation est en cours de normalisation en Italie.

Enfin, les fonds total return US ont bien collecté. Sur la dette émergente, les flux se sont encore une fois portés sur les fonds en hard currency.

 

Pour en savoir plus sur notre partenaire EPFR Global, merci de renseigner ce formulaire:

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*