Jens Weidmann remplacera-t-il Draghi ? – Jacob Funk Kirkegaard, PIIE

On a beau chercher d’autres idées que le Brexit ou les banques centrale, pas moyen de trouver d’autres sujets à partager avec nos cher lecteurs. Dans le cas présent, l’idée est d’analyser le contexte dans lequel le nouveau Président de la BCE pourra travailler. La récente annonce par la banque centrale de mettre de nouveau en place une politique accommodante ne va pas faciliter la tâche du nouvel entrant. Le remplaçant de Mario Draghi prendra ses fonctions en octobre cette année. Jens Weidmann fait partie des candidats sérieux, dans tous les sens du terme. Dans la mesure où un TLTRO 3 sera implémenté, la BCE devra recourir à d’autres instruments pour accompagner. Cela signifie qu’elle devra se porter sur des actifs privés plus risqués ou revenir sur les normes de détention d’actifs souverains. Dans un cas comme dans l’autre, ces possibilités sont sujettes à débats et amènent des interrogations quant au rôle effectif de la banque centrale. Une autre voie pourrait être trouvée : celle de la politique fiscale. Tiens, tiens… juste au moment où certains commencent à parler de politique fiscale en Allemagne (Cf. notre article du 15 mars).

lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*