Une voie entre le marché et la finance comportementale – Thomas Meyer, CFA Institute

Andrew Lo a posé les bases d’une réflexion alliant rationalité des acteurs du marché et finance comportementale. Selon lui, les acteurs sont rationnels lorsque le marché évolue de façon continue et deviennent irrationnels lorsque cette continuité du marché n’existe plus. Why not. Un gérant peut donc être rationnel et irrationnel en fonction des phases de marché. L’auteur de l’article pense pour sa part que l’information compte pour beaucoup dans l’organisation du marché et lors de la détermination des prix. Ainsi, l’information est perçue différemment d’une personne à l’autre. En fonction des nouvelles informations, les gérants peuvent comparer leur connaissance à celle de leurs confrères. Faisant cela, ils peuvent vérifier mutuellement la validité de leur connaissance. Toutefois, l’échange sur des sujets complexes n’est pas simple. Robert Shiller précise même que les idées complexes sont plus simples à faire passer sous forme narrative. D’où l’introduction d’un biais propre au narrateur et surtout l’apparition de chaque récit propre à chaque gérant. Ceci conduirait alors à la formation des prix. Si de nouveaux récits interviennent sur le marché, alors il y aura de nouvelles interactions entre anciens et nouveaux récits. Ceci conduira à un nouveau prix. Plus un récit sera partagé par des acteurs de marché, plus il aura de poids pour faire bouger le prix d’un actif. Qu’en pensez-vous ?

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*