Vrai ou faux : la volatilité est bonne pour les stock pickers ? – Berlinda Liu, Indexology

2018 ressort comme une année particulièrement mauvaise pour les gérants actifs sur les actions US sur le S&P 1500 : 69% ont sous-performé leur indice de référence… sans commentaire ! De 2009 à 2014, le seuil des 50% de sous-performeurs n’a été franchi que 6 fois : en 2009, 2005, 2013, 2003, 2010 et 2007. Généralement, les stock pickers sont réputés meilleurs lorsque la volatilité est importante sur le marché considéré. Elle est censée redistribuer les cartes en matières de valorisations en apportant un peu plus de discrimination. Mais il ne faut pas confondre volatilité de l’indice et dispersion des valeurs. 2018 est décrit par S&P comme étant une année assez volatile mais aussi une année au cours de laquelle la dispersion des performances des valeurs composant les indices est demeurée inférieure à sa moyenne de long terme. Donc, 2018 a été une année agitée mais ne procurant pas la discrimination des valorisations nécessaire pour les stocks pickers.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*