C’est de la faute de la corrélation ! – Thomas Verbraken, MSCI

La corrélation actions-obligations est un sujet qui vient souvent jeter le trouble dans les gestions. Elle survient là où on l’attend le moins. Ainsi, elle vient visiblement perturber les fonds gérés en risk-parity. L’auteur de l’article nous explique que cette corrélation positive entre les deux classes d’actifs est même beaucoup plus néfaste pour les fonds risk-parity que pour les fonds mixtes traditionnels. Fichtre ! voilà qui semble contre-intuitif. La période d’étude court de janvier 2013 à janvier 2019, période suffisamment riche en rebondissements pour être valide. La Value at Risk des différents portefeuilles est ensuite calculée. Pour les portefeuilles traditionnels, le risque est venu majoritairement du portefeuille actions. Sur la période, les fonds risk-parity ont majoritairement surpondéré les obligations dans les allocations de façon à compenser l’exposition actions prise par le portefeuille. C’est là que ça a coincé en période de corrélation positive. D’où l’importance de l’allocation de portefeuille.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*