C’est un peu chaud en Europe – Sarah B. Potter, Factset

Super Mario a repris du service à la BCE. Il a même sorti l’artillerie lourde, comme s’il craignait qu’un hard Brexit ne vienne nous pourrir la vie. Certes, les banques européennes ont un peu crié au secours au T4 2018. Elles sont plusieurs à mettre des plans sociaux en place. De là, à nous refaire un TLTRO… sauf si les anticipations économiques sont vraiment catastrophiques. Il est néanmoins exact que l’OCDE a revu également à la baisse ses prévisions pour la zone européenne quelques jours auparavant. Donc tout le monde est gloomy. Soyons honnêtes : il n’y a pas que l’ombre du Brexit qui plane au-dessus de nos têtes. L’Allemagne a visiblement dépassé son apogée dans ce cycle. L’Italie bascule en récession. On ne parle pas du UK. Alors, dans les projections de l’OCDE, la France serait en tête avec 1,3% de croissance en 2019. Pincez-moi ! “Pourvu que ça dure” comme disait la mère de Napoléon. Mais, j’ai comme un doute. En effet, la confiance est faible en zone Euro. Le PMI manufacturier est passé du côté obscur de la force. La croissance de la production industrielle s’est effondrée au T4 2018. Il est vrai que rien de cela ne fait rêver. Il ne manquerait plus que le ciel ne nous tombe sur la tête.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*