Le petit rebond de l’emploi manufacturier aux US – Jaison R. Abel and Richard Deitz, Fed of New-York

En 10 ans de 2000 à 2010, l’industrie américaine a détruit 5,7 millions d’emplois. Cette tendance s’est inversée depuis 2010 et la création des emplois a redémarré dans l’industrie. Toutefois, le retard n’a pas été comblé puisque 1 million d’emplois ont été créés depuis lors. Cette tendance est la plus robuste observée depuis la période des années 60. La Fed de NY procède à l’analyse de cette création d’emplois. Les éléments qui ont entraîné la disparition de ces emplois sont l’automatisation des tâches afin d’augmenter la productivité et de réduire la pénibilité liée à la répétition. La mondialisation a accéléré la tendance. En 2010 donc, cette dernière s’inverse pour donner lieu à des créations d’emplois. Mais ces nouveaux jobs ne se distribuent pas équitablement partout dans l’industrie. Par exemple, les secteurs de l’habillement, de l’édition et de l’électronique continuent de détruire des emplois. C’est le secteur automobile qui a le plus profité des créations d’emplois avec notamment des “relocalisations” sur le territoire américain de la part de certains constructeurs. L’emploi dans l’agro-alimentaire a aussi bien progressé en raison d’une demande forte de la part des consommateurs. La Fed de NY conclue sur des craintes d’inversion de tendance suite à la guerre commerciale avec la Chine, notamment dans le secteur de la métallurgie.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*