Et les banques dans tout ça ? – Kenneth Rogoff, Project Syndicate

C’est la pleine saison des résultats. Les bancaires n’échappent pas à l’exercice. Globalement, la tendance est en demi-teinte : nombreuses sont les banques qui font état d’un fort ralentissement des activités de marchés au cours du T4 2018. Certaines vont même jusqu’à réviser à la baisse leurs prévisions pour 2019. L’article qui suit aborde, une fois de plus, la prochaine crise financière qui va nous tomber sur la tête. La crainte de l’auteur est l’ingérence des “hommes d’États” dans la gestion de cette prochaine crise financière. A noter que cette ingérence n’est pas un mythe aux US avec l’intervention non dissimulée de Trump sur les platebandes de Powell. Alors quel rapport avec les banques me direz-vous ? Elles sont censées relayer via leur intermédiation les politiques des banques centrales. A ceci près qu’elles ont beaucoup tardé à transmettre lors de la dernière crise. Et pour cause, le banques devaient reconstruire leurs capitaux pour faire face aux nouveaux ratios prudentiels. D’où le développement du “private” equity ou debt, qui a séduit les émetteurs et les investisseurs. Une partie du financement de l’économie s’est affranchi des banques. Voilà qui change la donne.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*