A quoi ressemble le marché des FIA en France ? – C. Le Moign et K. Siempis, AMF

Les FIA représentaient 47 % des encours des placements collectifs français fin 2017. La directive AIFM depuis 2011 vise notamment à la transparence des FIA. Qui détient des FIA ? 52% sont des investisseurs non professionnels, 32% des investisseurs professionnels et 17% des fonds d’épargne salariale. Mais surtout, quelle est la cartographie de ces FIA ? Difficile à réaliser même pour l’AMF : en effet, 56% des FIA se sont classés eux-mêmes dans la catégorie “autres”. Pas facile pour faire une étude avec cela. L’explication réside dans l’incapacité des gérants à se classer eux-mêmes dans une catégorie prédéfinie qui ne leur ressemble pas. Que trouve-t-on dans cette rubrique “autre” ? Des fonds obligataires, des fonds actions et des fonds infrastructures. Les autres grandes catégories sont les fonds de fonds (24% de l’actif FIA), les fonds immobiliers (16%) et le private equity (2%). Un point intéressant est la répartition des expositions suivant les différentes catégories de FIA. Par exemple, les fonds en multigestion sont pour 58% seulement investis en OPCVM. Le reste de l’actif de la multigestion est investi en titres pour 32% et en dérivés pour 9%. Les hedge funds sont exposés à 81% sur des dérivés. Pour l’ensemble des FIA, les 5 premiers porteurs de parts détiennent 70% de l’actif net, ce qui est tout de même très concentré. Enfin, les fonds de fonds sont exposés en moyenne à 110%, les fonds immobiliers à 139% et les hedge funds à 615%.

Lire l’article

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*