L’Empire du Milieu veut reprendre sa place – Michel Fouquin, CEPII

La terre entière se focalise sur les relations “sino-américaines” à juste titre (ou pas). Mais comme nous l’avons déjà partagé avec vous, il est un autre sujet qui motive les Chinois : la route de la soie. Cette dernière peut-elle aussi motiver les Européens ? Normalement, la réponse devrait être positive mais rien n’est jamais simple. La palette des impressions exprimées va “d’opportunité” à “hégémonie”. La mondialisation implique un recours accru aux transports et toutes les conséquences néfastes sur l’environnement qui y sont associées. Donc l’idée de simplifier les routes entre la Chine et ses partenaires sont une bonne chose. Si, au passage, certains pays sont désenclavés, c’est pas mal non plus. Chemin faisant depuis 2013, la Chine a élargi son chantier “route de la soie” à l’Australie et l’Afrique pour suivre le développement de ses relations commerciales avec ces continents. L’Empire du Milieu souhaite d’une certaine façon retrouver sa place pour être au centre des échanges mondiaux. Il est vrai que le plan de développement des infrastructures qui est attaché à cette route de la soie rend bien service à l’économie chinoise, en assurant un plan de relance. Cet article synthétise parfaitement les avancées de cette “Belt And Road Initiative”.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*