Les voeux 2019 de l’AMF et sa TO DO list – Robert Ophèle, Pdt de l’AMF

2019 sera marquée par le Brexit quelle que soit l’issue des votes au UK d’ici à fin mars. Robert Ophèle est donc bien conscient de l’absence de visibilité qui pèse sur les acteurs financiers en particulier. Alors, le Pdt de l’AMF avance en mode “l’Union fait la force” dans son discours. Mais la vie continue en dehors du Brexit et l’AMF doit encadrer, accompagner, surveiller, superviser, analyser, contrôler, défendre, moderniser, dématérialiser, sécuriser, former… bref, y a du boulot ! Dans quels domaines ? Pour les sociétés de gestion, la cybersécurité figure au premier rang des priorités de supervisions de l’AMF. En deuxième position des priorités, la qualité des reportings AIFM qui pourrait laisser à désirer parfois. La thématique LAB/LAT est toujours d’actualité bien sûr, ainsi que la valorisation des produits complexes (encore les AIFM). Pour les intermédiaires de marché, l’AMF va être bien occupée avec Mifid 2. Emir aussi, ainsi que la conformité des succursales des établissements français à travers l’Europe, les ventes à découvert et les votes en AG. Enfin, dans le cadre de la commercialisation, on retrouvera l’énorme pavé Mifid 2 pour la gestion sous mandat. Ce tout dernier sujet devrait probablement être assez récurrent au cours des prochaines semaines.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*