Qu’est-ce qui a fonctionné en 2018 ? – Hitendra Varsani et Vipul Jain, MSCI

Voici un autre exercice utile : comprendre les raisons de la performance d’un actif a posteriori, analyser ces raisons et tirer des enseignements des succès comme des échecs. Encore une dose d’humilité. En 2018, il y a eu un avant et un après le 09 février. La volatilité a fait son grand retour sur les marchés. Les investisseurs ont ensuite ajusté leurs portefeuilles et procédé à un “fly to quality”, délaissant le facteur momentum. Le rendement a également fait son retour dans les stratégies de gestion. Les facteurs qui ont le plus coûté en 2018 sont la value et la taille. Conséquence : fin 2018, le facteur prépondérant est la minimisation de la volatilité quelque soit la région du monde concernée. Une fois ce constat posé pour 2018, que peut-on observer pour 2019 ? Si l’on se fonde sur le sentiment de marché et le momentum, les mêmes facteurs que 2018 sont à favoriser : qualité, rendement et min volatilité. Si l’on prend en considération les valorisations, alors l’attention se portera sur les value et les small et mid caps, en raison du retard de ces deux segments de la cote.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*