Mais que fait le régulateur ? – Howard Davies, Project Syndicate

Le monde de la finance est assez paradoxal, pour ne pas dire schizophrène. Pour quelle raison ? A propos de la réglementation justement… A quel endroit faut-il positionner le curseur de l’interventionnisme ? Les marchés doivent être organisés pour être efficients. Mais ils doivent aussi être sécurisés afin de protéger les acteurs contre le risque. Quel risque ? Celui que l’on pense prévoir ? Ou celui que l’on ne verra pas venir pour la prochaine crise ? Quand il y a une crise, la finance et le monde entier crient :”mais que fait le régulateur ?”. Alors ce dernier craint tout, même son ombre ou la croissance du prix des actifs. Telle la BCE qui s’alarmait du niveau trop élevé des marchés début 2018 : “attention bulle à l’horizon”. Elle doit être à présent rassurée. Les banques centrales s’inquiètent lorsque les marchés sont gloomy. Bref, jamais contents eux non plus. A force de sortir le drapeau rouge pour alerter la communauté financière de ces déviances, le danger pourrait être que les régulateurs perdent en crédibilité ou que les risques soient sous-estimés a priori. Bref, paradoxal ou schizo.

Lire la suite…

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*