La gestion et les ODD – Meggin Thwing Eastman, MSCI

Les Objectifs de Développement Durable (ODD) s’imposent aux investisseurs institutionnels (et pas que…) au travers de l’article 173. Toute la difficulté réside pour eux dans l’identification et la mesure de l’impact de leurs investissements. Le chemin de la transparisation des investissements responsables est long et parsemé d’embuches. MSCI propose ainsi pour chacun des critères ODD de poser la réflexion en terme de solde, i.e. les plus compensent les moins. C’est à ce moment-là que tout se gâte, parce que la méthodologie n’est pas très claire. Par exemple, les valeurs de l’indice MSCI ACWI sont passées au crible des filtres de la recherche ESG de MSCI. Ceci donne lieu à une notation ou analyse de la formation du chiffre d’affaires des entreprises. La seule proposition est la suivante : les institutionnels doivent dire ce qu’ils recherchent, i.e. réduire l’impact négatif de leurs investissements ou accroître les impacts positifs de leurs investissements. Bref, on en est toujours au même point. Certaines analyses ressemblent encore trop à des black boxes.

Lire la suite…

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*