Les voeux pieux de la Banque de France : une Europe plus solidaire et plus efficace

Dans son discours à Rome la semaine dernière, François Villeroy de Galhau réfute les arguments des critiques de l’euro : grâce à l’euro, l’Italie et la France ont pu bénéficier d’une forte stabilité des prix et des financements. Mais avant tout, l’Italie et la France ont voulu l’Euro beaucoup plus que l’Allemagne. Et pour le Gouverneur de la Banque de France, c’est un argument de poids. Il convient donc de se réjouir que, malgré les contraintes imposées par le Pacte de Stabilité et de Croissance, les Etats aient pu conserver leur autonomie et leur responsabilité budgétaire.

Lire la suite…

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*