Brexit et stabilité financière – François Villeroy de Galhau, Banque de France

L’Union Européenne a accepté le Brexit ce week-end. Accord qui doit encore être accepté par les parlementaires britanniques. Va pas être facile… Deal or no deal ? Quelles conséquences pour la stabilité financière en cas de no deal ? C’est pourquoi ce discours du Gouverneur de la Banque de France est le bienvenu. Il s’attarde plus particulièrement sur un segment de marché qui pourrait être plus sensible en cas de no deal Brexit : les dérivés de taux. Ces derniers sont caractérisés par une prépondérance des chambres de compensations britanniques. Afin d’éviter un risque systémique, une période transitoire de 12 mois serait mise en place avant l’application d’Emir2. Ce cadre doit encore être finalisé par l’Europe. En revanche, l’ACPR semble s’inquiéter de la protection de la clientèle des petites ou moyennes entreprises d’investissements britanniques. Selon elle, seules 24% des entreprises d’investissements souhaitent acquérir un agrément européen. La vigilance est donc importante. Alors, le Gouverneur Villeroy de Galhau expose un vibrant plaidoyer pour la place financière de Paris, s’inscrivant dans un “Eurosystème financier” renforcé et élargi. Et pourquoi pas faire de Paris la nouvelle place pour la compensation des dérivés de taux en Europe ? Bref, il y croit et est très motivé.

Lire la suite…

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*