I have a dream… – Dr Leber, Acatis

Le Docteur Leber se prend à rêver alors que la fin de l’année approche et nous propose une liste de souhaits. On est très loin d’une liste de cadeaux. En revanche, il vous sera très aisé de vous retrouver parmi les voeux formulés ci-dessous.

Comme tous les mois, voici le billet mensuel du docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande.

Poussé par la base électorale, le paysage des partis politique change. Certains partis ont reçu des avertissements: il semblerait presque que la démocratie, qui était menacée d’étouffement dû à des conflits internes, soit en train de renaître. Il y a déjà un certain temps, j’avais formulé des vœux en faveur d’une nouvelle normalité – ces vœux sont très personnels et intemporels. Les voici :

 

Je souhaiterais

  • Un pays où chacun accomplisse son devoir ;
  • Que les politiciens réfléchissent à l’avenir et le façonnent ;
  • Que les politiciens adoptent des objectifs vérifiables de manière à ce qu’on puisse mesurer leur performance ;
  • Que la responsabilité personnelle des politiciens soit engagée en cas d’erreurs grossières, comme celle de l’aéroport de Berlin (12 ans de retard);
  • Qu’avant la prise de décisions d’une grande portée nationale, du temps soit consacré aux débats de société. Que les grandes questions soient débattues au sein du parlement et non dans le cadre de tables rondes, de réunions de coalition, de groupes de travail, d’interviews, de sommets ou entre les partis. Que les concepts soient mis à l’essai et évalués avant d’être appliqués à grande échelle (comme l’inclusion, la réduction de la durée de l’enseignement scolaire, l’abolition du service militaire obligatoire, le mariage pour tous, l’ouverture des frontières aux réfugiés ou la sortie du nucléaire) ;
  • Que le gouvernement applique les lois adoptées par le parlement. Qu’il respecte ses engagements et ses accords, par exemple les critères de Maastricht ou les objectifs climatiques.
  • Que les autorités agissent conformément à la loi en vigueur, l’imposent et renoncent aux décrets de non-application. Qu’elles travaillent avec un souci de rentabilité financière et accomplissent leurs tâches avec autant de soin et de diligence qu’elles l’exigent des citoyens. Que l’État remplisse ses obligations : un nombre suffisant d’enseignants et de places en maternelle, une armée opérationnelle et un service ferroviaire ponctuel ;
  • Que l’État exerce son droit exclusif d’usage de la force. Que l’espace public soit accessible à tous à toute heure du jour et en tout lieu, même après 20 heures, même dans des quartiers peu sûrs, même pour les femmes ou les personnes âgées. Que les auteurs d’actes de violence, qu’ils soient vêtus de noir à Hambourg, manifestent à Chemnitz ou arborent des chaînes en or à Duisburg, soient traités avec la même sévérité ;
  • Que l’argent alloué aux budgets publics soit dépensé pour des investissements pertinents ou soit restitué aux contribuables, mais ne soit pas redistribué ;
  • Je souhaiterais que les hommes politiques écoutent réellement mon opinion et ne me considèrent pas comme un être subordonné ayant besoin d’être rassuré  et que l’on prive de certaines informations.
  • Je souhaiterais que ni les hommes politiques ni les médias ne me disent ce que je dois accepter, mais qu’ils me donnent des informations complètes et différenciées qui me permettent de me forger ma propre opinion en toute indépendance, voire même d’en tirer des conclusions hâtives. J’aimerais être traité(e) en tant que personne majeure et responsable.
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...
Marie Ballorain
A propos Marie Ballorain 12 Articles
Diplômée de l’ESSEC, Marie Ballorain est en charge du développement pour la France, la Belgique, Monaco et le Luxembourg francophone chez Acatis Investment, société de gestion value allemande indépendante créée en 1994.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*