Que se passerait-il si la Chine entrait en récession ? – Kenneth Rogoff, Project Finance

Il ne s’agit pas de chercher à se faire peur mais de s’interroger sur l’impact d’une récession de la Chine. Avec la guerre des droits de douanes, cette interrogation est légitime. Toutefois, elle est modérée par la politique de la Chine qui vise à trouver des solutions de remplacements au ralentissement de ses exportations vers les US. Les économies occidentales autres que les US en pâtiraient bien évidemment. Les circuits de transmission de la conjoncture économique d’une région du monde à l’autre sont puissants. Donc, en résumé, la récession chinoise aurait comme conséquence un ralentissement de la croissance économique mondiale. Jusque-là, rien de surprenant. En revanche, l’évolution des taux d’intérêts serait beaucoup plus imprévisible. Le premier réflexe pourrait être de dire : en cas de récession mondiale, les taux d’intérêts vont diminuer globalement. Cela ne tient pas si l’on considère que les pays sont fortement endettés. En cas de récession, les taux pourraient alors remonter faisant suite à une dégradation globale de la qualité de la dette. Donc, il ne faut pas que la Chine entre en récession.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*