Les rotations du mois d’octobre – Leon Roisenberg and George Bonne, MSCI

Les rotations sectorielles ont débuté cet été. Nous avons déjà partagé des éléments d’analyse avec vous. Sur le seul mois d’octobre, l’attribution factorielle est très parlante : les investisseurs se sont mis en mode risk-off. C’est ainsi que les valeurs volatiles, liquides, de croissance et ayant monté récemment se sont trouvées parmi les plus vendues. A l’inverse, il fallait afficher un rendement important, être value et de bonne qualité pour plaire aux investisseurs. Du point de vue sectoriel, cela s’est traduit par un regain d’intérêt pour les utilities, les telcos, les biens de conso, les foncières. Les industrielles et les valeurs matières premières se sont repliées. Que l’on s’intéresse aux rotations de facteurs ou aux rotations sectorielles, ces mouvements ont été amorcés en juin.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*