Diversification et corrélation – Yang Liu, MSCI

La diversification, c’est bien ! La corrélation, c’est moins bien ! Ce n’est pas la première fois que nous abordons ce sujet avec vous. Le danger dans la gestion alternative est le suivant : vous pensez investir dans une stratégie décorrélante mais en fait, non pas du tout. Lorsque le facteur de corrélation est favorable, tant mieux. C’est beaucoup moins fun lorsque ça se retourne. Surtout lorsque la corrélation avec le S&P500 est par exemple entre 30% pour les fonds global macro et 72% pour les fonds long-short equities. Donc, on repassera pour la décorrélation. Alors, me direz-vous, les global macro sont forcément influencés par le premier marché mondial, i.e. le S&P500. Certes, une telle stratégie peut être une diversification mais elle n’est pas un hedge fund. Cela pose donc la question de la terminologie et de la classification des fonds. Il est dans ce cas plus approprié de parler de gestion alternative à la gestion long-only traditionnelle. Dans la mesure où les gestions alternatives ont pour sous-jacents des titres traditionnels (actions, govies, bonds, dérivés), elles éprouvent quelques difficultés à se démarquer des gestions traditionnelles. Ceci est d’ailleurs parfaitement illustré dans l’étude réalisée par MSCI que nous partageons ici. Bonne lecture !

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*