Les gérants obligataires doivent se réinventer – Paul Mc Caffrey, CFA Institute

Soyons lucides, en matière de gestion obligataire, les meilleures performances sont derrière nous. Depuis 30 ans, les gérants obligataires avaient le bon jeu : quoiqu’ils aient pu faire, ça allait dans le bon sens pour eux. Il fallait qu’ils soient vraiment mauvais pour ne pas afficher des résultats satisfaisants. Les allocations d’actifs étaient simplistes en core obligataire et en satellite actions. Mais à présent, ça ne fonctionne plus. A tel point que les mauvaises langues avancent que la majorité des gérants obligataires n’a jamais eu à gérer dans un environnement de hausse des taux. Alors que faire ? Le gérant interviewé dans l’article ci-dessous conseille d’optimiser l’allocation en fonction du ratio de Sharpe. Ok, en voilà encore un qui n’a pas inventé l’eau tiède ! Heureusement que l’auteur nous apporte sa traduction : il faut être asymétrique et surtout convexe. C’est pourquoi finalement, les convertibles peuvent être regardées de près.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*