Le dollar remis en cause – Barry Eichengreen, Project Syndicate

Donald Trump veut interdire l’accès aux banques américaines pour les entreprises effectuant des transactions avec l’Iran. Ceci implique un accès beaucoup plus restreint pour ces entreprises au dollar US. Afin de contourner cette menace, certains pays, parmi lesquels la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, essayent de prévoir un plan B : la création d’un véhicule ad hoc pour traiter avec l’Iran sans passer par les Etats-Unis. En USD ? Non, bien sûr. La monnaie utilisée serait dans ce cas précis l’Euro. Pour autant, est-ce que cela a une chance de “prendre” ? Pas sûr. Déjà parce que les Etats-Unis n’ont probablement aucune envie d’abandonner leur statut de “monnaie d’échange mondiale” et pourraient passer aux représailles. Cela aurait aussi pour conséquence de mettre deux parties l’une en face de l’autre : les pro-dollars et les autres. A moins que la Chine ne s’y mette aussi. Les rapports de force seraient alors accrus. Mais cette idée de remise en cause de l’hégémonie de l’USD fait de plus en plus son chemin.

Lire l’article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*