Retour de l’inflation ? Tellement de questions ! – Nathalie Renson, The Daily Finance

L’inflation est de retour. Qu’est-ce que cela signifie ? Les éléments déterminant de ce retour de l’inflation sont les prix de l’énergie et les prix alimentaires. Cela va-t-il durer ? Quelles sont les implications en termes de politiques monétaires, notamment pour les principales banques mondiales ? Et vous ? Quelles sont vos anticipations ? Nous vous proposons une lecture des prévisions de Frédéric Prêtet et de Véronique Riches-Flores : « Inflation, la décélération commence ». Ce papier est en ligne sur leur site.

Nous avons tous suivi des cours de mathématiques. Même si certains d’entre vous n’utilisent plus les mathématiques pures au quotidien, vous vous souviendrez des fonctions dérivées premières et secondes. Pour ce qui concerne l’inflation, la question actuellement est de savoir quand sa dérivée seconde va s’annuler. Autrement dit, allons-nous connaître un point d’inflexion de l’inflation ? Nous mettrons de côté l’aspect spécifique de la France, notamment avec la TIPP ou la taxe sur le tabac qui viennent surajouter du bruit sur l’inflation déjà constatée par ailleurs.

Le prix du baril de pétrole, après avoir fortement augmenté depuis mi-2017, oscille à présent autour du seuil de 75$. Cette stabilisation va pourvoir être constatée dans le niveau de l’inflation globale, peut-être même dès le mois d’août. Même observation pour ce qui concerne les prix des denrées alimentaires. Concrètement, l’inflation devrait revenir sur le niveau de 2% un peu partout.

Mais quelles sont les anticipations d’inflations ? Notamment les anticipations d’inflation sous-jacente ? Si l’hypothèse est faite d’une stabilisation des prix du pétrole jusqu’en juin prochain, l’impact est alors de -100 bp pour les US, -80 pour la zone Euro et -60 pour le Royaume-Uni. Ces anticipations sont concordantes avec les courbes de swap inflation à un an.

Quelles sont les anticipations d’inflation sous-jacente retenues par les différentes banques centrales ? La BCE s’appuie souvent sur les forwards inflation à 5 ans dans 5 ans. Que nous disent ces forwards ? La Fed est en ligne avec les forwards à 2,2%. En revanche, pour la zone Euro, les forwards sont entre 1,4% et 1,6% à horizon 2021-2023. La BCE est beaucoup plus optimiste à un niveau proche de 2% pour cette période. Il faudra donc observer l’évolution conjointe de ces anticipations pour la zone Euro afin de décrypter le message de la BCE.

Un élément perturbant à prendre en compte : les performances des valeurs boursières qui sont censées donner une anticipation en termes de distribution de crédits et d’inflation sous-jacente. En Europe, ce secteur n’est effectivement pas performant depuis le début de l’année, impliquant un gap entre la courbe de l’indice des valeurs bancaires et les forwards mentionnés ci-dessus. Ce gap va-t-il se refermer ? Aux US, l’indice bancaire est beaucoup plus cohérent avec les forwards.

Pour le japon, l’inflation sous-jacente est à 0%. Le seul point à surveiller est la hausse de la TVA de 8 à 10% en octobre 2019.

Aux US, les anticipations sont globalement en ligne selon les différents acteurs. Donc, c’est probablement en Europe que l’on rencontre le plus d’incertitudes, compte tenu du décalage entre les anticipations d’inflation sous-jacente et le niveau de 2% retenu par la BCE à horizon 2021. Ces anticipations seront donc cruciales pour la zone Euro.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Loading...
Nathalie Renson
A propos Nathalie Renson 18 Articles
En tant qu’investisseur sur les marchés financiers, Nathalie Renson est toujours en quête d’informations financières et souhaite les partager. C’est pourquoi elle contribue à The Daily Finance. Analyste equities au début de sa carrière, puis sur les marchés obligataires, Nathalie a ensuite géré plusieurs fonds en multigestion, notamment.

1 Rétrolien / Ping

  1. Retour de l’inflation ? Tellement de questions ! - Blog Mon Fric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*