Devise indienne : perspectives peu engageantes – Nupur Anand, Quartz India

Il n’y a que Mahatma Gandhi pour sourire en ce moment avec un billet de roupie indienne. La devise indienne baisse depuis le début de l’année avec un cap franchi le 03 septembre dernier. Même l’annonce d’un regain de croissance à +8,2% sur le T2 2018 n’a eu aucun impact sur l’INR. La contagion de la thématique “émergents” est certainement une des explications. Mais si l’on pousse un peu plus loin l’analyse, on trouve aussi d’autres facteurs explicatifs. Ainsi, la facture pétrolière de ce pays qui importe 80% de ses besoins pèse lourdement sur la roupie. Autre conséquence de la dépréciation de l’INR, la dégradation de la balance des paiements courants à un plus haut niveau depuis 5 ans. La banque centrale ne réagit que mollement, ce qui la change de ses habitudes. Elle espère peut-être un regain de compétitivité pour les entreprises indiennes exportatrices. Au global, les facteurs pesant sur la devise indienne sont encore présents pour quelques temps.

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*