Non, non, rien n’a changé ! Tout, tout va continuer ! Robert Ophèle, AMF

C’est la rentrée et avec elle, les traditionnelles universités d’été sont de retour. Robert Ophèle, Pdt de l’AMF a participé à l’Université d’Été de l’Asset Management Paris Dauphine. Thème abordé : gestion active et passive. Le ton est donné d’emblée. Il ne fallait pas s’attendre à une quelconque amélioration de la communication entre l’AMF et les gérants. La gestion passive est présentée comme n’ayant pas d’impact sur la formation des prix des actifs sous-jacents. Il est probablement réducteur de borner l’impact de la gestion passive à la formation des prix des actifs. L’onde de choc est beaucoup plus grande. Elle touche le monde de la gestion dans sa totalité avec, une fois encore, une question rhétorique : faire de l’alpha ou disparaître ? Ce qui signifie “être autorisé à percevoir des frais de gestion” ou “ne pas être autorisé à percevoir des frais de gestion”. Comment savoir si les gérants vont survivre à ce raz de marée ? Pas de réponse pour le moment. Seule consolation le KID PRIIPS serait retardé d’un an pour sa mise en application. La belle affaire !

Lire l’article

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*