Tapering : Quelles implications pour les marchés ?

L’histoire en graphes

La réserve fédérale américaine (FED) a annoncé hier via sa déclaration de presse le maintien de ses taux d’intérêts. Par ailleurs, comme l’anticipait le consensus de marché, Janet Yellen a annoncé le début de la réduction du bilan (Tapering) de la banque centrale américaine à un rythme progressif de 10 milliards par mois, à partir du mois d’octobre.Ayant atteint le niveau record de $4.47 billion d’actifs, les bilans de la Fed et des autres grandes banques ont atteint un niveau exorbitant. En effet, depuis le début de la crise pas moins de $12 billions ont été injecté dans les marchés des capitaux, propulsant la taille cumulés des bilans des banques centrales à plus de $18 billions.Le total de liquidité injecté avoisinerait les 40% du PIB mondial, une explication plus que raisonnable à la croissance synchronisée dont parlait l’OCDE dans son dernier rapport. Les valorisations en ont également massivement profité. Pendant plusieurs années les planètes étaient alignées, toutes les classes d’actifs ont eu des rendements nettement positifs. Dans cet environnement les ETFs ont incroyablement bien performé.

Pourquoi payer des frais de gestions, et de prendre du risque dans le but de générer de l’Alpha, alors que tous les instruments et classes d’actifs ont des rendements dans le vert ?

L’expansion des bilans a tiré les marchés financiers vers le haut. La réduction de ces bilans sonnera t’elle la fin du bull market ?

Il est bien plus que probable que les marchés haussiers persistent dans la majorité des pays. En effet, Il y a un total plus de 162.3 billions d’actifs (actions et obligations) dans le monde, les 4.47 billions de la FED représente une goutte d’eau dans l’océan.

La réduction du bilan de la FED représente un risque majeur pour les produits titrisés dont la Fed détient près de 40%. Un désinvestissement brutal pourrait éventuellement faire couler ce marché, une fois de plus. Retour 9 ans en arrière.

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Amine Serrar
A propos de Amine Serrar 4 Articles
Amine Serrar est curateur et rédacteur pour The Daily Finance, site d'actualité économique à destination des investisseurs. Amine s'est spécialisé sur les problématiques de la gestion d’actifs et l'industrie des fonds d'investissement. Il a suivi une formation spécialisée en finance au sein de Kedge Business School, Rensselaer Polytechnic Institute (New York - Financial economics, Economics of financial markets and institutions, Corporate Finance, Investment), et Strathclyde Business School, Rensselaer Polytechnic Institute (Financial economics, Economics of financial markets and institutions, Corporate Finance, Investment). Amine est candidat au CFA.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*