Il y a cinq ans, Draghi sauvait l’euro en une phrase

Trois mots de Mario Draghi pour sauver la zone euro : «whatever it takes ». C’était il y a cinq ans. A Londres , le tout récent président de la Banque centrale européenne –  il est entré en fonction en novembre – s’exprime  devant une assemblée d’investisseurs .

Le contexte est extrêmement tendu. En ce mois de juillet 2012, l’Union monétaire est près d’exploser. La solidarité entre Etat de la zone euro semble s’affaiblir. La crise grecque fait entrevoir une possible sortie du pays de la monnaie unique. Par contagion, cette hypothèse plombe la dette des pays du Sud de l’Europe, à l’économie plus fragile. Le Portugal se finance à 10%. La veille de l’intervention de Mario Draghi, le taux à 10 ans espagnol a bondi à son plus haut en un an, à 7,62%. Le 10 ans italien, pour sa part, est à 6,60%. Soit respectivement 638 et 536 points de base au dessus du 10 ans allemand.

Lire l’article…

Partagez cet article.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*