Que deviennent les BRIC ? par Wiseam

Le premier semestre aura été globalement favorable aux pays émergents, avec un regain d’intérêt des investisseurs pour cette zone. Le Fonds Monétaire International (FMI) avait d’ailleurs révisé nettement à la hausse ses prévisions dès janvier.

Certes, en Chine, la question des dettes publiques et privées est toujours entière, mais l’économie du pays donne le sentiment de rester robuste. La croissance est attendue à 6,5 % cette année après 6,7 % en 2016, et les fuites de capitaux se sont taries. Le yuan peut ainsi se stabiliser (il s’apprécie même de près de 2 % au cours du semestre, après s’être déprécié de façon quasi ininterrompue depuis début 2014). On surveillera le prochain congrès du Parti en fin d’année qui fixera les grandes réformes pour les 4 années à venir. En particulier, on peut s’attendre à une politique monétaire moins accommodante.

Lire l’article…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*