L’essor du photovoltaïque – Dr Leber – Acatis

C’est peu dire que l’industrie du photovoltaïque se porte bien. Aidée par la technologie et confortée par ses gros volumes de production, elle est en passe de révolutionner le secteur énergétique. Une avancée à surveiller…

Comme tous les mois, voici le billet mensuel du docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande.

Ce mois-ci, nous nous penchons sur les spectaculaires avancées de l’industrie photovoltaïque. Nous en restons convaincus : les progrès scientifiques sont le moteur de notre économie et cette réalité se confirme nettement de jour en jour. Nos décisions doivent en tenir compte.

Pour la première fois au monde, des capacités solaires électriques supérieures à 100 GW ont été installées en 2017. A puissance maximum, cela permet de couvrir une consommation supérieure à celle de l’Allemagne. Le développement de cette technologie conventionnelle se poursuit, tiré par des réductions de coûts et des effets d’échelle.

Parallèlement, des efforts sérieux sont entrepris pour stocker les excédents de production d’électricité dans des batteries. Ainsi, Tesla a installé en Australie une batterie de stockage photovoltaïque d’une capacité de 100 MWh qui s’est rentabilisée en peu de temps (les excédents gratuits peuvent être rapidement distribués dans les réseaux et vendus au prix fort). D’autres batteries géantes sont prévues.

Par ailleurs, une technologie qui renforce la puissance des collecteurs solaires deviendra réalité au cours des prochaines années. Les cellules photovoltaïques seront équipées d’une couche tandem supplémentaire capable de convertir en énergie électrique une autre plage de fréquence de la lumière et d’augmenter, pratiquement sans effort, de 50 % le taux d’efficacité électrique, lequel passerait alors d’environ 22 % aujourd’hui à plus de 30 %. Cette couche tandem peut être en pérovskite ou d’autres matériaux comme le sulfure de zinc ou l’oxyde de cuivre. Ces couches peuvent également être apposées sur du verre et couvrir des façades de bâtiments entières, comme souhaite le démontrer la société Skanska avec la société polonaise Saule. On ne sait pas encore clairement quand et comment cette technique pourra être déployée en grande série. Ainsi, le secteur photovoltaïque passe d’une technologie de niche fortement subventionnée à un produit de masse concurrentiel qui remodèle totalement la filière énergétique. La tendance se maintient.

Nous devons envisager que des évolutions similaires se produiront dans la technologie des batteries dès lors que des volumes importants seront produits. Des annonces de nouvelles percées technologiques nous atteignent toutes les semaines. Les producteurs allemands en sont absents.

L’interaction de l’énergie photovoltaïque et de la technologie des batteries met fortement sous pression les actuels producteurs de combustibles et électricité basés sur les énergies fossiles ainsi que les secteurs qui en dépendent, tels que l’industrie automobile. Les évolutions techniques et les volumes de production élevés étant les moteurs de cette évolution.

Notre regard se porte vers l’Asie (Chine, Corée, Japon) où se trouvent les leaders technologiques.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*