Et si on détectait les mini crises de marchés avant qu’elles ne se produisent ? – Franck Sebban, i-Fihn

Madame Irma et autres voyantes peuvent aller se rhabiller tout de suite : cet article est sérieux ! Franck Sebban nous livre en exclusivité ses travaux menés pour mettre en évidence les mini crises. Une démarche empirique basée sur les indicateurs HMM (chaîne de Markov) appliquée au S&P500. Comment exploiter les signaux du VIX au-delà d’une simple lecture de cet indice ? Peut-être une anticipation modélisée pour recourir aux couvertures de portefeuilles tant qu’il en est encore temps ? Une excellente lecture pour votre week-end !

Depuis 2009, les marchés financiers ont connu une longue période de progression à la hausse, ponctuée par quelques périodes de baisse, correspondant à des mini-crises. Ces mini-crises sont plus ou moins violentes et rappellent aux investisseurs qu’on n’est pas à l’abri d’un véritable retournement du marché.

L’étude ci-dessous propose un indicateur HMM (Hidden Markov Model ou Modèle de Markov caché) court terme des mini-crises les plus violentes qui sont survenues depuis 2009. Le retournement futur éventuel des marchés pouvant s’apparenter à ces mini-crises, il offre ainsi un moyen de surveiller les marchés et d’agir en amont lorsque cela sera nécessaire. Aussi, dans le cas où le retournement des marchés ne s’effectue pas dans un avenir proche, il permet tout de même d’éviter de grosses frayeurs dans les pires moments boursiers en adoptant une stratégie de couverture en amont.

Nous commençons par décrire une étude préliminaire qui a permis de confirmer une intuition qui est à l’origine de la conception de l’indicateur HMM. Cette étude préliminaire a permis d’aboutir à un indicateur brut qu’il a fallu affiner par la suite. Nous présentons les résultats de l’étude dans une deuxième partie et l’indicateur HMM dans une troisième partie que nous comparons à l’indicateur brut issu de l’étude.

1 – Description de l’étude

On s’intéresse à l’indice américain S&P500 et on cherche à savoir s’il y aurait à travers l’analyse de son indice de volatilité, le VIX, un moyen d’anticiper les mini-crises qu’a connu le S&P500 depuis 2009. La période d’étude va de Mars 2009 à Février 2018.

1.1 – Identification des mini-crises

Pour identifier les périodes de mini-crises, nous utilisons comme critère, un rendement close-to-close du S&P500 inférieur ou égale à -1%. En parcourant l’historique des cours de clôture du S&P500 depuis le 10 Mars 2009, tout rendement journalier close-to-close inférieur à -1% rencontré, marque le début d’une mini-crise qui s’achève lorsque l’indice retrouve un cours de clôture supérieur ou égal à son cours de clôture d’avant crise. La durée de la mini-crise permet alors de la qualifier et de savoir s’il s’agissait d’une mini-crise importante ou pas.

1.2 – Indicateur brut

Cette étude a été réalisée en suivant l’idée selon laquelle avant toute mini-crise, on constate une augmentation sensible de l’agitation du VIX. Pour mesurer, cette agitation, on se sert d’une comparaison de moyennes. On part de l’idée que pour mesurer l’ampleur du mouvement d’une courbe oscillante comme est la courbe des cours de clôture du VIX, on a besoin d’au moins 4 points. On compare alors la moyenne des 4 derniers cours de clôture du VIX précédant la mini-crise avec la moyenne des cours de clôture du VIX sur une période plus longue précédant la mini-crise et ne chevauchant pas une autre période de mini-crise. Nous avons choisi une période de 10 jours pour la deuxième moyenne.  L’indicateur que nous regardons est le ratio de la première moyenne (moyenne 4 jours) sur la deuxième (moyenne 10 jours). On cherche alors à montrer la pertinence d’une valeur supérieure à 1 pour cet indicateur.

1.3 – Procédé

On identifie le nombre de mini-crises et la durée de celles-ci dans les cas où l’indicateur est inférieur ou égal à 1 ou strictement supérieur à 1.

2 – Résultats de l’étude

  Indicateur <=1 Indicateur > 1
Nombre de mini-crises 35 24

Tableau 1 : Nombre de mini-crises observées sur la période d’étude en fonction de la valeur de l’indicateur

  Indicateur <= 1 Indicateur > 1
Durée moyenne des mini-crises 11.49 22.75

Tableau 2 : Durée moyenne des mini-crises observées sur la période d’étude en fonction de la valeur de l’indicateur

Ces résultats montrent qu’il y a plus de mini-crises pour lesquelles l’indicateur est inférieur ou égal à 1 que de mini-crises pour lesquelles l’indicateur est supérieur à 1. Mais les premières  durent en moyenne 2 fois moins longtemps que les dernières. Avoir une valeur de l’indicateur supérieur à 1 est donc un bon critère pour déceler les mini-crises importantes. Mais tous les cas où la moyenne glissante 4 jours des cours de clôture du VIX est supérieure à la moyenne glissante 10 jours, n’aboutissent pas à une mini-crise. Cependant, cela vérifie l’hypothèse selon laquelle une agitation du VIX peut être un signe précurseur de grands troubles sur les marchés financiers. On se sert alors de cette information pour construire un indicateur hypersensible de régimes de volatilité qui peut aider à prédire les grandes mini-crises.

3 – Indicateur HMM de mini-crise

On modélise le VIX par une chaîne de Markov cachée à observations gaussiennes. Les états de la chaîne de Markov représentent les régimes de volatilité. On prend en compte un grand nombre de régimes en considérant pour les régimes de volatilité les plus faibles des observations de VIX à faible écart type, ceci afin d’augmenter la sensibilité de l’indicateur dans le domaine de valeurs faibles du VIX typiques de période d’avant mini-crise. Le modèle est calibré sur la période 2009-2014 et back-testé sur la période 2015-2018.

On prend pour signal prédicteur de mini-crise, une augmentation d’une valeur de 2 dans les régimes de volatilité calculés quotidiennement. Sur la période 2015-2018, on compte 36 cas de détection de la sorte. Tous ces cas ne se concrétisent pas en mini-crise, mais on constate déjà un caractère plus affiné de ce signal de détection comparé au signal brut initial (comparaison de la moyenne glissante 4 jours du VIX à sa moyenne glissante 10 jours). En effet, le tableau suivant montre qu’on compte 357 cas où le signal brut initial s’active.

  Indicateur à base de moyennes glissantes Indicateur HMM
Nombre de signaux détectés sur la période 2015-2018 357 36

Tableau 3 : Nombre de signaux détectés sur la période 2015-2018

Toutes les mini-crises détectées à partir de l’indicateur brut à base de moyennes glissantes, ne sont pas automatiquement détectés avec l’indicateur HMM. Mais l’indicateur HMM détecte bien les mini-crises les plus longues et donc les plus importantes comme la crise d’origine asiatique qui a secoué les marchés financiers mondiaux à partir Août 2015 ou la crise que traverse à partir de fin Janvier 2018, les marchés financiers.

Ci-dessous, est représenté l’historique des signaux enregistrés avec l’indicateur HMM sur la période 2015-2018 (axe secondaire) confronté à l’historique du S&P500 (axe principal).

     Figure 1 : S&P500 vs indicateur HM

4 – Conclusion

En partant de l’intuition selon laquelle avant toute mini-crise majeure, on observe une agitation du VIX, nous avons effectué des tests statistiques qui ont confirmé cette intuition. De là, nous avons mis en place un indicateur HMM prédictif de mini-crise sur les marchés financiers qui s’est avéré être assez robuste et pertinent en détectant dans un back-test à la fois la crise asiatique débutant en Août 2015 et la crise qui secoue les marchés financiers depuis fin Janvier 2018.

Même si les signaux obtenus de notre indicateur HMM ne se concrétisent pas toujours en mini-crise, on constate un nombre modéré de signaux sur la période 2015-2018, certains pouvant être éliminés parce que s’activant au milieu d’une période de mini-crise. Surtout, comme le montre le graphe sur la figure 1, chaque signal est justifié au vu de l’évolution des marchés.

Ainsi, l’indicateur HMM obtenu pourrait certes être amélioré mais constitue déjà un bon indicateur de gestion sur les marchés afin de se prémunir du risque.

Rédigé par Franck Sebban – Ifihn, rédaction achevée le 07/03/2018

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)

Loading...
Franck Sebban
A propos Franck Sebban 1 Article
Fondateur Associé & Dirigeant du Cabinet Après plus de 10 ans en Front Office, et 6 années passées dans le conseil, Franck fonde le cabinet i-Fihn Consulting en 2006. Ses compétences métiers et son expérience opérationnelle sont mises à profit pour accompagner les clients dans la définition de leurs besoins et le cadrage de leurs enjeux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*